Logo Cinéma Le Trianon
CINÉMA PUBLIC Place Carnot
93230 Romainville
Communauté d'Agglomération Est Ensemble

J'ai perdu mon corps

Réalisé par Jérémy Clapin
France | 2019 | Animation, Drame | 1h21
Avec Hakim Faris, Victoire Du Bois, Patrick d'Assumçao

À Paris, Naoufel tombe amoureux de Gabrielle. Un peu plus loin dans la ville, une main coupée s’échappe d’un labo, bien décidée à retrouver son corps. S’engage alors une cavale vertigineuse à travers la ville, semée d’embûches, et des souvenirs de sa vie jusqu’au terrible accident. Naoufel, la main, Gabrielle, tous trois retrouveront, d’une façon poétique et inattendue, le fil de leur histoire...

C’est un film d’une puissance formelle et narrative rare. À l’instar des films d’animation japonais pour adultes, J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin n’hésite pas à se frotter au mélo, genre le plus dur qui soit, et à y injecter une dose d’onirisme, ingrédient sensible à ne pas mettre entre toutes les mains. C’est un double hommage que Jérémy Clapin rend au septième art : non seulement la main coupée célèbre l’image-mouvement, le mouvement filmé, mais elle célèbre aussi l’animation comme art cinématographique par excellence. En effet, contrairement à la prise de vue réelle, le cinéma d’animation ne se contente pas de saisir et restituer le mouvement. Il fabrique un mouvement et une temporalité uniques, propres au récit et au film. Par ailleurs, le réalisateur pose un regard sombre mais optimiste sur une société déchirée, culturellement divisée et qu’il faut raccommoder, à l’image de la main orpheline partie à la recherche de son corps. Singulier, sensible et émotionnellement puissant, J’ai perdu mon corps est bien parti pour être l’un des meilleurs films d’animation de 2019. Un film d’animation d’une rare originalité, à la fois éloge du mouvement et de la sensualité.

Après avoir étudié le montage, Benjamin Massoubre commence dans l’animation en montant des séries telles que Skyland. Puis vient le long métrage où il travaille avec différents talents de l’animation française, notamment sur Pachamama, Minuscule et les mandibules au bout du monde, Tout en Haut du Monde, Le Grand Méchant Renard… Aujourd’hui, Benjamin Massoubre et Alexis Ducord écrivent et co-réalisent ensemble Saba et animent ensemble des ateliers de pratiques artistiques auprès des élèves du Collège Courbet de Romainville.

Affiche du film J ai perdu mon corps

Autres films à l'affiche

Suivez-nous !

Chaque mardi, recevez le progamme cinéma par email pour la semaine à venir.

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage et à collecter des mesures d'audience.. En savoir plus

J'ai compris